Présentation

Projet > Présentation

Amoureux de la planète et à l’écoute du monde qui m’entoure depuis mon plus jeune âge, j’ai eu la chance de grandir au contact de la nature, avec des valeurs de respect et de préservation de l’environnement. Mais j’ai malheureusement aussi grandi dans un monde où l’Homme s’applique à détruire sa propre planète et son milieu naturel. Dans ce monde contradictoire, j’ai eu beaucoup de difficultés à trouver ma place, j’ai alors tenté de fuir cette réalité au travers du voyage et des expériences et rencontres qui en découlent.

Obsédé par le mouvement et à la recherche de défis physiques, je décroche en parallèle mon diplôme de kiné, me permettant de promouvoir ces derniers au profit de la santé. Riche de ma pratique, de mes voyages et de mes expériences, et toujours préoccupé par la santé de notre Terre, j’approfondi mes connaissances et me passionne pour beaucoup de choses : aventure, photo, sports, écologie, voyage, survie, pollution, spiritualité, consommation, montage vidéo, biodiversité, climat, fonctionnement du corps humain, etc… Je découvre que la difficulté me fait avancer, je vois mon esprit s’ouvrir et je prends conscience de certaines choses. Mes manières de percevoir, de penser, de consommer et de vivre changent. J’essaie également de faire évoluer ma manière de voyager : plus responsable, sportive et au contact de la nature, ce qui soulève quelques interrogations et contradictions.

Tout cela me permet d’apprendre beaucoup sur moi, sur les autres et sur notre planète. Mais j’ai surtout le sentiment d’appartenir à un monde où l’Homme s’est enfermé dans une bulle, incapable de voir à l’extérieur, les dégâts qu’il a lui-même provoqué. J’ai du mal à comprendre ce décalage car c’est bien cet extérieur qui m’attire, que je prends plaisir à explorer et que j’ai envie de protéger.

J’ai également ce sentiment que je partage avec une grande partie de la population : j’ai l’impression de vivre de façon contradictoire. Je vois bien que l’avenir de la planète s’assombrit, j’ai l’envie de faire quelque chose pour changer ça, mais cela me semble inaccessible. Devant l’inaction, les comportements destructeurs et l’absence de volonté de nos gouvernements, des grandes entreprises et de certains, il est très difficile de se projeter vers un bel avenir et tellement plus facile de fuir et de se réfugier dans le déni. Je me sens comme paralysé, et cela entretient en moi un énorme sentiment de frustration et de culpabilité. Certes, j’adapte mes manières de vivre, de penser et de consommer pour prendre soin de la planète, mais est-ce vraiment suffisant ?

Avec le temps, ce sentiment de passivité et d’inutilité face à la crise environnementale s’aggrave et j’ai de plus en plus de difficultés à contenir cette énergie qui bouillonne en moi, jusqu’au déclic. Je décide alors d’arrêter de me mentir et de faire semblant. Je veux m’engager pour ce qui compte vraiment. Je n’ai pas envie de fermer les yeux, de me convaincre que tout ira mieux demain, pour me réveiller dans plusieurs années dans un monde en perdition avec le regret de ne pas avoir agi. J’ai pris la décision d’agir, d’être optimiste et de mettre toute ma volonté, toutes mes forces et toute mon énergie au service de la planète.

Le projet est né.